• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Apprendre à fabriquer des bougies

Dernièrement, j’avais été assez surmenée et je devais absolument faire une pause. Deux semaines de vacances furent les bienvenues. J’ai tout de suite envisagé de partir et de voyager, d’être une touriste uniquement préoccupée des monuments qu’elle voie et des restaurants où elle mange. Cependant, j’avais une autre envie depuis longtemps : faire une activité avec un professeur pour apprendre un nouveau loisir créatif. Je me suis informée un peu trop tard des possibilités de cours intensifs lors de ma période de vacances. Adèle, une amie de mon frère, m’a envoyé un message avec un lien. Elle pensait que des sessions de cuisine me conviendraient le mieux. Je n’étais pas du tout disposée à suivre autant de séances d’apprentissage en cuisine. Ce fut Anne-Sophie qui me trouva la meilleure idée. Elle viendrait avec son matériel qui lui sert à fabriquer des bougies. C’était exactement ce que je voulais.

Le premier jour, elle installa les bains-marie, les paquets de cires, les récipients pour couler les chandelles. J’ai insisté pour l’aider dans cette tâche. J’ai sorti une table, je l’ai mise dans ma cuisine, je l’ai recouverte d’une toile cirée. Le mélange des huiles essentielles, des épices, des cires de soja et d’abeille fut précis. Une balance électronique servait à peser les composantes des bougies. Pendant que les mélanges fondaient doucement, en répandant une fragrance épicée et douce, Anne-Sophie me parla de son intention de contacter un spécialiste en Développement immobilier Rive Nord pour concrétiser un projet. Quant à moi, je lui ai exposé point par point les aménagements que je jugeais indispensables à faire chez moi.

Mon amie donna son avis et j’ai écouté attentivement ses conseils. Pierre, son conjoint, est architecte et je sais que, même lui, prends l’avis de la jeune femme. Elle a des goûts éclectiques et originaux, toujours harmonieux. Je l’ai vue transformer une maison en ajoutant quelques rideaux, en peignant des frises décoratives et en modifiant l’installation des pièces. Pour me montrer avec exactitude la façon dont elle organiserait son salon, elle fit un croquis rapide. Je ne l’avais jamais vue dessiner et j’ai été intéressée par ce qu’elle avait tracé si facilement. Elle m’avoua qu’elle avait suivi une formation en dessin. Cette découverte ne m’étonna pas. Le temps était venu de couler les cires parfumées et colorées dans les moules. De la délicatesse est requise pour cette opération, car la mèche doit rester bien droite. J’ai reconnu que c’était un moment apaisant.

 

The author:

author

Margaret Marlow est une blogueuse montréalaise née le 8 janvier 1954. Son premier blog fut publié au début des années 2000, créa un buzz et attira plusieurs milliers de lecteurs. Son expérience, mais aussi sa polyvalence ont intrigué les blogueurs et journalistes web. Aujourd'hui, elle est invitée à bloguer sur divers sujets partout sur la toile.