• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Retrouver Andréa

Retrouver Andréa - Margaret Marlow

C’est en rangeant mes tiroirs que j’ai vu une lettre écrite par mon amie Andréa. J’avais été sa confidente et sa meilleure amie, tout autant qu’elle l’avait été pour moi. Je n’avais pas mangé avec elle depuis trois mois, et cette trouvaille était certainement le signe que je devais prendre des nouvelles d’elle. De plus, j’avais lu mon horoscope et il me prédisait une surprise dans la journée. Je devais, selon les conseils de l’astrologue, profiter de cette opportunité, car elle me propulserait vers de nouveaux horizons. Ces quelques lignes m’avaient semblé obscures tant que je n’avais pas eu en main la lettre. Maintenant, tout était clair et j’ai envoyé un message à celle qui m’avait écrit, il y a de si nombreuses années. Elle était partie pendant un mois en stage avec d’autres adolescents, et elle m’avait écrit régulièrement.

J’ai reçu la réponse de mon amie alors que je m’apprêtais à sortir. J’ai consulté le message en descendant de mon immeuble. Comme elle me l’expliquait, elle était très prise par ses obligations professionnelles. Elle ne pouvait se libérer que ce midi. Une demi-heure était nécessaire pour aller au restaurant où nous nous voyons toujours, je suis remontée en vitesse et je me suis préparée, car il ne me restait plus qu’une heure avant de la rencontrer. Je me suis parfumée, légèrement maquillé les yeux, j’ai discipliné mes boucles brunes et j’ai mis une chemise bleue. J’aime être bien apprêtée lorsque je sors. Un peu de rouge à lèvres vint compléter mon maquillage de jour, et j’ai appelé un taxi pour être à l’heure.

Parvenue devant la porte de l’établissement hôtelier, j’ai vu que mon collant était filé. J’étais à peine entrée que je suis allée l’enlever. Je préfère être jambes nues que d’avoir des trous dans mes collants, et je peux me permettre de ne pas en porter depuis que j’ai eu ce Traitement des varices sclérotherapie Bromont. Andréa est venue à la table deux minutes après que je me sois assise et j’ai tout de suite vu qu’elle était contrariée. Elle n’avait qu’une heure à me consacrer, comme elle me le dit dès son arrivée. J’ai tenté, par tous les moyens, de la détendre et je suis parvenue à lui extirper un sourire quand j’ai évoqué son stage d’été, quand elle avait seize ans. Notre dîner a duré plus de deux heures, et mon amie est repartie, joyeuse et détendue.

 

The author:

author

Margaret Marlow est une blogueuse montréalaise née le 8 janvier 1954. Son premier blog fut publié au début des années 2000, créa un buzz et attira plusieurs milliers de lecteurs. Son expérience, mais aussi sa polyvalence ont intrigué les blogueurs et journalistes web. Aujourd'hui, elle est invitée à bloguer sur divers sujets partout sur la toile.